Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Eric de Falco

Le blog de Eric de Falco

conseiller général du 1° canton de Rouen


POURQUOI IL FAUT GARDER UNE POSTE PUBLIQUE

Publié par Eric de Falco sur 24 Septembre 2009, 08:49am

Catégories : #actualité

Le 3 octobre, plus de 80 organisations syndicales, Politiques associatives vous invite à participer à une votation nationale pour vous prononcer contre la privatisation de La Poste.

 

Le gouvernement, déclare à tout va : « c’est la seule solution pour faire face à l’ouverture à la concurrence, et c’est une exigence de l’Europe ! »

 

FAUX !

 

1°) La seule exigence de l’Europe est l’ouverture à la concurrence, rien n’oblige à la privatisation de l’opérateur historique.

2°) Le changement de statut,(1° étape vers la privatisation) est le seul moyen de donner à La Poste les moyens de faire face à la concurrence et augmenter son capital !

 

ENCORE FAUX !

 

L’Etat unique actionnaire  de La Poste a bien trouver 100 millions d’Euros pour sauver les banques, il n’en n’aurait pas 3 pour recapitaliser La Poste ????

Dans ce dossier, il faut savoir que l’Etat ne reverse pas à La Poste les 4 millions d’euros de sa participation aux frais de transports et de distribution de la Presse (mission de Service Public non concernée par l’ouverture à la concurrence), l’Etat ne reverse pas non plus sa quotte part (environ 3 millions d’euros) à l’obligation d’aménagement du territoire (mission de Service Public non concernée par l’ouverture à la concurrence) !

Par contre, l’Etat n’oubli pas d’encaisser les impôts divers, de réclamer les dividendes sur les résultats positifs de La Poste ! 

Il suffirait que l’Etat respecte ses engagements, et il n’a plus besoin d’ouvrir le capital !!!

 

Le gouvernement affirme la main sur le cœur : « Le capital de La Poste restera 100% public »

 

ENCORE FAUX !

 

Il suffit de s’appuyer sur les précédents : Air France, EDF, GDF, France Télécoms pour se rendre compte de ce que valent les annonces de ce gouvernements !

 

Rappelez vous  les paroles du ministre des finances Nicolas SARKOZY : Les capitaux publics de France Télécoms ne seront jamais inférieur à 51 % !!!!

 

 

Mais la privatisation de La Poste, en préparation depuis l’arrivée de Jean-Paul BAILLY, mais facilitée par la réforme Rocard/Quilles se sera :

- Moins de bureaux de Poste, et pas uniquement en milieu rural

- La fin de la péréquation tarifaire (le même tarif partout sur la totalité du territoire)

- La fin de la distribution 6 jours par semaine

- Augmentation des tarifs

- Diminution drastique des emplois, entraînant une augmentation du nombre de chômeurs, une plus grande précarité

- Faire des profits pour les actionnaires au détriment du service rendu

- La création de désert  administratif  

 

Il est évident que le gouvernement ne souhaite pas organiser un référendum sur se sujet car 76 % des français sont contre la privatisation.

Le Président SARKOZY sait que même dans son camp, l’opposition à ce projet est forte !

 

Le 22 septembre, jour de mobilisation à La Poste, Madame LAGARDE déclare sur France Inter : « Il faut garder le referendum pour des sujets sérieux ! »,

 

Sans doute que la sauvegarde d’un service public de qualité n’est pas une affaire sérieuse ! »

 

Devant un tel mépris de la population et de l’avis des Français, il est nécessaire de voter et faire voter « NON » à la privatisation de La Poste le 3 octobre !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents