Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Eric de Falco

Le blog de Eric de Falco

conseiller général du 1° canton de Rouen


Le vote des étrangers, un droit admis

Publié par Eric de Falco sur 19 Janvier 2010, 08:59am

Catégories : #politique nationale

Un sondage CSA pour le Parisien-Aujourd'hui en France publié jeudi 14 janvier indique que 55% des Français sont favorables au vote des étrangers (hors UE) aux élections locales, tandis que 42% y sont opposés.
23% sont très favorables et 32% assez favorables à l'extension du droit de vote pour les élections locales, c'est-à-dire municipales, cantonales et régionales.
20% y sont assez opposées et 22% très opposées.
77% des personnes favorables sont des sympathisants de gauche contre 28% de sympathisants de droite.


Refus catégorique du gouvernement

Le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education, Luc Chatel, a annoncé qu'il n'était "pas question" d'accorder le droit de vote aux étrangers pour les élections locales.
Proche de Nicolas Sarkozy, Luc Chatel a rappelé que le chef de l'Etat, qui s'était également déclaré en faveur du droit de vote des étrangers avant la présidentielle, n'avait finalement pas retenu cette option dans ses engagements de campagne.
La question est au cœur du débat public depuis que le ministre de l'immigration, Eric Besson se soit déclaré favorable à ce droit. Déclaration immédiatement suivie par l'annonce par le Parti socialiste du dépôt d'une proposition de loi dans ce sens à l'Assemblée nationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H

A la manière de Malraux !
Compte tenu, d’une part, des débats passionnels récurrents, relatifs au «bien-vivre-ensemble » avec les étrangers de France, patrie des philosophes des lumières et des théoriciens de la liberté,
provoqués par l’initiative Sarkozy-Besson sur l’Identité Nationale, qui ont secoué, souvent, tous les rouages de l’Etat, y compris le plus Haut Niveau (cf. la fameuse tribune du Président de la
République parue, le 8 décembre 2009, dans le quotidien le Monde), qui ont conduit aux cacophonies les plus savoureuses , aux dérapages les plus scandaleux, et aux déclarations les plus «anxiogènes
», aussi bien dans la sphère du pouvoir que dans celle des médias, et qui ont dominé l’espace politique de la fin de cette première décennie du Siècle et, d’autre part, de la mondialisation de
l’émigration et du fait que seule une élite minoritaire, des pays industrialisés, perçoit les apports bénéfiques, à long terme, de ladite mondialisation en tant que phénomène opportun, équilibrant,
stimulant et libérateur , la plupart des citoyens, eux, se sentant, plus que jamais , menacés , redoutant les sacrifices à venir et s’inquiétant pour leur travail, pour la qualité de leur vie ou
pour leur identité !, on peut dire, sans risque de se tromper, à la manière de la prophétie attribuée à André Malraux, que « le 21ème Siècle sera « étrangerophile » ou ne sera pas » !
HORCHANI Salah


Répondre
Q

Le droit de vote des étrangers. Droit de vote....bataille titanesque au sein d'une mentalité française gangrainée par cette stupide fierté d'être Français de souche.

La racine ! D'ou vient-on? qui sommes-nous vraiment ? Etrangers....à quoi? à la terre? mais de quel droit pouvons-nous décréter qu'untel est étranger ou non à une terre.

Le PS reprend donc ce combat qui fut le sien il y a des lustres et qui fut aussi longtemps porté par le parti communiste qui n'hésita pas à organiser au sein des villes où ils avaient la majorité,
des votes incluant les étarngers. Bien entendu, ces actions symbolliques furent déboutées par les législateurs Français.

Je suis certain que le droit de vote des étranger apporterait un changement positif de nos pratiques.

Profitons-en pendant que nous avons encore des votes....En effet, avec les communauté urbaines qui ont des élus non choisis par le peuple et le projet de disparition des départements, il est à
craindre le pire pour notre démocratie. A craindre que le droit de vote se fasse de plus en plus rare pour tout le monde.

La gauche (radicale ou non)peut réussir à s'unir autour du droit de vote des étrangers et de la défense de la démocratie.Encore faut-il que les parti se parlent entre eux. pah pah pah pah !


Répondre

Archives

Articles récents